Zack 2.0

Zack

C’est officiel depuis le 16 avril, Stefano Zacchiroli (Zack) vient d’être réélu Debian Project Leader. Sans surprise, car comme vous pourrez le constater à la vue des résultats, l’option 1 « Stefano Zacchiroli » était seulement concurrencée par l’option 2 « None Of The Above », et ces deux options ne constituaient donc pas une réelle alternative.

null

Le fait que Zack soit le seul candidat a provoqué un petit débat sur le caractère démocratique du vote, lui-même regrettant de ne pas avoir « d’adversaire ». Mais cela aurait-il été mieux  avec un « adversaire » fantoche, ayant le rôle pré-attribué du perdant de l’élection, comme caution démocratique ? En fait, nous sommes ici confrontés à un faux problème, lié à l’erreur très répandue d’établir l’unité entre démocratie et élections, quelque chose que l’on pourrait écrire :

démocratie = élections

alors que même sans chercher trop loin, et en utilisant le ou informatique, c’est-à-dire non exclusif, on peut proposer facilement le beaucoup plus riche :

démocratie = consensus ou élections ou manifestations ou insurrections

Zack, dont l’action comme DPL cette année a de toute évidence été grandement appréciée, a fait consensus sur son nom. Tout le monde le sait depuis la clôture de la période de candidature le 12 mars.

Sauf a faire du fétichisme du vote, on aurait pu apprécier la chance qu’une communauté aussi grande et diverse arrive à un consensus, et se baser sur cette dynamique pour commencer des actions utiles, plutôt que d’organiser un vote inutile et absurde.

Zack, dont les qualités aussi bien techniques qu’humaines sont reconnues de tous, a un an de plus pour mettre en œuvre son programme, et il est certain qu’avec l’expérience qu’il a maintenant, il sera encore meilleur que l’année dernière !

Tags: , , , , ,

7 Responses to “Zack 2.0”

  1. egan dit :

    >>> démocraties = insurrections

    Heu…WTF ?

    • fgallaire dit :

      Bah par exemple en Tunisie et en Egypte ils votaient régulièrement mais ça n’avait rien de démocratique, et après une belle insurrection ils ont significativement rationalisé le concept de démocratie.
      En droit constitutionnel français on a l’exemple de l’article 35 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de la Constitution de l’an 1 (1ère République 1793) :
      « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

      • egan dit :

        La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 n’est pas en vigueur que je sache. Seule celle de 1789 fait partie du bloc de constitutionnalité.
        Sinon sur l’exemple des pays arabes on peut avoir la séquence suivante : dictature -> insurrection -> instauration de la démocratie

        Cela ne veut pas dire que l’insurrection fait partie de la démocratie. Juste que c’est parfois une solution pour sortir d’une situation non démocratique.

        • fgallaire dit :

          La déclaration de 1793 n’est pas en vigueur mais elle pourrait l’être. Quand à celle de 1789 son appartenance au bloc de constitutionnalité n’est que le résultat d’une décision anticonstitutionnelle du conseil constitutionnel en 1971….

          Je ne vois pas pourquoi tu tiens absolument à exclure l’insurrection du concept de démocratie, vu que de manière incontestable c’est une expression du pouvoir du peuple.

  2. […] Le 16 avril 2011 Stefano Zacchiroli a succédé à lui même à la tête du projet Debian. Son élection n’a pas souffert trop de la concurrence puisque personne ne s’est présentée en face. Cet état de fait a d’ailleurs suscité quelques mini débats. […]

  3. […] presque un an que Stefano Zacchiroli, dit Zack, a vu son mandat de Debian Project Leader (DPL) renouvelé. Sans concurrent en 2011, Zack est cette année en compétition avec Wouter Verhelst (candidat […]

  4. […] La question de la légitimité d’un scrutin avec un seul candidat a été posée par Paul Wise, mettant en avant le fait qu’il ne s’agissait pas cette fois de renouveler sa confiance à un DPL déjà en poste comme c’était le cas de Zack en 2011. […]

Leave a Reply