Archive for octobre, 2011

Steve Jobs est mort, un pionnier de l’informatique disparaît

jeudi, octobre 6th, 2011

Steve Jobs est mort hier, seulement un mois et demi après s’être retiré de son poste de CEO d’Apple. Il aura donc mené sa passionnante vie jusqu’à la toute dernière limite de ses possibilités physiques.

En tant qu’informaticien, et en tant que simple utilisateur d’ordinateur, je le remercie d’être allé voler les idées géniales et inexploitées d’interfaces graphiques et de souris au PARC, le Palo Alto Research Center de Xerox, dont la photo orne toujours la porte de ma chambre.

Et d’en avoir conçu en 1983 le premier ordinateur personnel utilisable par une personne normale, nommé Lisa (le prénom de sa fille).

Quand il fut viré d’Apple par John Sculley en 1985, il fonda une entreprise nommée NeXT. Le nom de domaine que j’utilise, FLeXT, y fait directement référence.

Avec NeXTSTEP, il créa le premier Unix doté d’une interface graphique innovante tant d’un point de vue technique qu’ergonomique, que l’on connaît encore aujourd’hui sous le nom de Mac OS X (avec un look un peu plus eye candy), et dont le projet GNUstep est une réimplémentation libre des APIs.

J’ai très longtemps utilisé exclusivement Window Maker, un gestionnaire de fenêtre libre pour X11 réimplémentant l’ergonomie de NeXTSTEP.

Merci à toi Steve d’avoir été à l’origine de certains des plus beaux designs de l’histoire de l’informatique, comme la première version de la NeXTstation, avec son écran noir et blanc NeXT MegaPixel de 17″ dont un exemplaire est encore stocké dans ma cave, alors qu’une NeXTstation TurboColor est toujours présente sur mon bureau pour rehausser mon écran ;

comme l’Apple Cube dans l’esprit duquel, avec l’aide de Philou, j’ai essayé de réaliser un boîtier en plexiglas pour une carte mère mini-ITX ;

et bien sûr comme le sublime iMac Tournesol, dont je serais très heureux de récupérer un modèle 20″ !

 

Merci aussi d’avoir longtemps été l’un des seuls à tenir tête à Bill Gates et à son empire de médiocrité informatique nommé Microsoft. Bravo pour avoir eu l’intelligence technique d’utiliser massivement les logiciels libres, qui sont la composante principale des systèmes Mac OS X et iOS diffusés par Apple, même si tu n’en as pas compris la puissance politique.

Alors bien sûr, l’Apple d’aujourd’hui, première valorisation boursière mondiale, l’Apple des bobos, des DRM et des iBidules, très peu pour moi comme pour tous les libristes. Mais Steve Jobs a fait bien d’autres choses que cela, c’est un exceptionnel pionnier de l’informatique qui nous a quitté hier.