Archive for avril, 2010

Droit du libre

lundi, avril 19th, 2010

J’ai repris mes études cette année, en Master 2 de Droit. Les logiciels libres que je défends ont été produits par le travail commun de nombreuses personnes partageant une même éthique. Une éthique basée sur un concept novateur, puissant et transformateur socialement, un concept juridique et non informatique : le Copyleft.

C’est pourquoi je pense que ce Master de Droit est au moins aussi important pour l’Avenir que mon Master d’Informatique. Les logiciels sous licences libres, mais aussi les créations sous licences Creatives Commons devront immanquablement se faire respecter devant les tribunaux face aux attaques de ceux qui ne voient pas leurs intérêts dans une société plus juste, de partage et de coopération.

Je suis en stage depuis maintenant deux mois chez Hugot Avocats, le cabinet à l’origine de l’assignation de Free pour non respect de la licence GNU GPL. Pour pouvoir travailler dans ce cabinet, j’ai logiquement dû signer un NDA, les avocats étant tenus par leur déontologie au secret professionnel. C’est assez cocasse car maintenant que j’ai tant de choses à dire, je n’ai plus le droit d’en parler :-).

Certains articles trop spécialisés, ou abordant des thématiques différentes (prélèvements ADN, liberté d’expression, etc.) seront rédigés directement sur un blog spécifique dédié au droit. J’espère que les géants Eben Moglen et Lawrence Lessig me laisseront me hisser sur leurs épaules…

Debian Installer : ça bouge !

mercredi, avril 14th, 2010

J’étais tranquillement et innocemment en train d’essayer (enfin !!) d’avancer sur LiNoX, ma fabuleuse distribution GNU/Linux graphique n’utilisant pas X11 (un de mes meilleurs vaporware :-)), quand au hasard de mes lectures je tombais sur la page du wiki Debian consacrée à la partie graphique du debian installer (ci-après nommé g-i) qui mentionnait:

« It used to be a common misconception that the graphical installer is X11 based: it is based on DirectFB and GTK+. »

Une évidence bien sûr, c’est d’ailleurs pour ça que le g-i est génial et que je veux l’utiliser pour mon LiNoX !! Mais suivait une update qui m’a semblée irréelle :

« Update: That’s true until Lenny (included), but a switch to X11 has been performed during February/March 2010; later daily builds and upcoming releases should be X11-based accordingly. »

Ce fut pour moi comme un grand retour dans le passé… souvenons-nous : Debian avec son excellent installeur, mais qui ne fonctionnait qu’en mode texte. Ubuntu qui arrive et qui du point de vue « user-friendly » se retrouve en retrait des autres distributions Linux, comme Fedora, Mandrake et openSUSE,  utilisant des installeurs graphiques avec X11.

Il fallait faire quelque chose, mais l’évidence était qu’il fallait que cela soit meilleur que ce qui existait déjà. Pour remplacer les installeurs basés sur X11 qui la plupart du temps n’arrivaient pas à se lancer correctement, en plus d’être d’incroyables machines à gaz, deux choix techniques étaient envisageables :

  1. Faire un Live CD qui permet de démarrer et tester son système, et lui adjoindre un installeur graphique qui soit une simple application pour le X11 d’un système complet déjà configuré
  2. Faire fonctionner la backend DirectFB pour GTK+, de manière à avoir un installeur qui ne nécessite pas X11, et qui soit une simple version graphique et légère de l’installeur texte

Ubuntu a suivi la première voie, et la majorité des distributions visant le desktop, même si comme Fedora elles avaient déjà un installeur grapique X11, lui ont emboité le pas. Debian a logiquement et courageusement choisi la seconde voie et a développé ce g-i que je considère toujours comme un bijou du génie logiciel.

Oui mais voilà le 31 janvier 2010, patatra, un article de Josselin Mouette intitulé « Please save the graphical installer » explique les difficultés actuelles du g-i : les deux « Dieux » de la programmation qui faisaient fonctionner la backend DirectFB de GTK+ (Attilio Fiandrotti et Sven Neumann) ont actuellement d’autres choses à faire de leur vie (ces variations dans la disponibilité et l’investissement des programmeurs est un classique du monde du logiciel libre), mais GTK+ change de version et la backend DirectFB ne suivant pas, le g-i va finir par craquer !!

Cette incroyable régression que constituerait la disparition du g-i, vous pouvez déjà « l’expérimenter » sur les CDs d’installation de Debian testing depuis l’annonce du 21 février : « It is also important to note that we have disabled the Graphical Installer, and as consequence the speakup drivers, for this release due a breakage in the DirectFB backend of the GTK+ library. ».

Aucun nouveau « Dieu » de la programmation DirectFB n’a semble-t-il fait son apparition, mais il restait heureusement un dernier recours : la possibilité d’utiliser une autre backend de GTK+, massivement utilisée sur tous les Unix et dotée de nombreux excellents programmeurs… la backend X11. La X Strike Force a instantanément répondu à l’appel de détresse de Josselin et même si tout n’est pas rose, c’est aujourd’hui semble-t-il la seule option technique viable.

Ce qui me pose un problème, c’est que si la décision semble depuis le 8 février clairement et définitivement prise, j’aimerais bien comprendre par qui et selon quel processus démocratique. Il me semble que pour un choix si important pour Debian et son avenir, il n’y a tout simplement pas eu de débat, et le vote a dû m’échapper…